[SPECTACLE] Quebec Redneck Bluegrass Project (+On the Porch), 17/12/2015, Le Cercle

« Non, moi j’pas l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours » non moi, je les ai vues les légendes du party déluré, ces champions du trad-folk à boire ainsi que leur court-métrage La route de la soif.

La route de la soif & On the Porch

La soirée débute avec la projection du court-métrage qui a eu comme but, d’encore plus mettre dedans les très nombreux fans qui avaient déjà le coude très léger et qui étaient prêts pour la fête. Suivait le groupe On the Porch, ces Québécois laineux qui viennent d’un rang, mais qui possèdent le wifi, comme ils se plaisent à chanter. Mushpit dès la première chanson, alors que le groupe clamait leur plaisir d’enfin partager la scène avec les QRBP. On aurait pu croire que ces cinq joyeux festifs faisaient la partie principale tellement il y avait de l’ambiance.

On the Porch

Quebec Redneck Bluegrass Project

Certes La route de la soif est une belle réalisation prouvant leur extraordinaire parcours de tournée en Chine, mais ce n’est pas pour ça qu’ils sont autant connus. C’est plutôt pour les fans dans la file d’attente, qui déjà chantaient et criaient leur soif, le body surfing multiple qui rendait la tâche bien difficile à Marion (notre photographe), la foule qui connaissait toutes les paroles à la perfection, le gars qui saute du balcon et s’étampe la face dans le plancher et finalement celui qui perd sa chaussure et qui continue à danser ! Vient alors le moment où le violoniste, Charles Hudon, s’est perché sur la contrebasse, pour qu’ensuite Francois Gaudreault lui-même, monte et joue sur son instrument. Le Capitaine Cool, avec sa mandoline tatouée et sa casquette vivante, qui oscille de gauche droite, à son bon plaisir et Jp Le Pad Tremblay au vocal frénétique et aux solos de blues, sortis d’on ne sait où, ont eux, l’audace de couper au milieu d’une chanson en criant «Caucus !». Le public retient son souffle et les membres se retournent pour reprendre le refrain et voilà, c’est l’hystérie collective générale.

Quebec Redneck Bluegrass Project

C’est au beau milieu de tous ces évènements, que les gars des Quebec Redneck Bluegrass Project sont allés se rafraichir un petit 30 minutes, après une heure intense de musique. Ces derniers prenant soin de mentionner qu’il pleuvait à l’intérieur du Cercle et qu’ils devaient s’assécher vu le plafond qui suintait de toute la chaleur dégagée par la foule. L’apothéose de ce show de deux heures est bien sûr, la dernière chanson “Chu ben plus cool su’a brosse”, chantée haut et fort par le public, dont le refrain aurait pu faire exploser des miroirs s’il y en avait eu. Le band a d’ailleurs invité les membres d’On the porch, à les rejoindre sur la scène. Une bonne partie de l’assistance a suivi évidemment ! Les « bodysurfeurs » faisaient presque la file, le plafond crachait ses dernières gouttes de sueur et la bière était lancée de tous les côtés. Bref, on aurait pu croire qu’après ce long spectacle l’énergie aurait manquée, mais cette pièce est un hymne à la fête et à la déchéance qui pourrait réanimer n’importe qui. Pauvre Cercle qui doit se sentir violenté par un truck, mais tsé, « quand ça va ben, que tu travailles pas demain », pis que « t’as soif en malade », ben tu vas voir Quebec Redneck même si c’est toujours sold out.

On a aussi eu droit à quelques nouvelles pièces et le groupe a mentionné qu’un prochain album était à venir. La tournée s’est terminée ce samedi à Sherbrooke.Ne manquez pas le prochain passage des QRBP en 2016: c’est toujours une partie de plaisir assurée, où il ne faut pas trop penser au lendemain.

Texte: Ismael Moreau et Marion Desjardins
Photos: Marion Desjardins

Par Marion Desjardins

Je suis avant tout une passionnée de musique qui n’a aucun talent pour en faire mais une assiduité hors pair pour en découvrir ! Mon rôle premier parmi l’équipe d’Écoutedonc.ca est d’être une des photographes et mon second est de remplacer à l’écriture quand besoin il y a. Je vous raconterai donc mes soirées à ma façon avec simplicité et images.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *