[ENTREVUE] Julie Aubé, des Hay Babies

(Photo de presse. Crédit photo : Le petit Russe)
(Photo de presse. Crédit photo : Le petit Russe)
(Photo de presse. Crédit photo : Le petit Russe)

En prévision du spectacle des Hay Babies qui aura lieu au Cercle le 1er avril prochain (ce mercredi, quoi!), nous nous sommes entretenus brièvement avec une des membres du groupe, Julie Aubé.

Comme nous vous avons déjà parlé des Hay Babies et de Mon Homesick Heart et qu’il existe déjà d’excellents portraits de ces talentueuses jeunes Acadiennes, nous avons décidé de nous concentrer sur le présent et l’avenir du trio.

Après une année 2014 passée à toute vitesse, 2015 s’annonce plus tranquille pour les Hay Babies. Elles ont fait une petite tournée en Europe en février et quelques spectacles sont prévus en avril, mais le calendrier est plus tranquille, question de permettre aux filles de reprendre leur souffle et de s’attarder à d’autres projets. À cet effet, pendant que Julie et Katrine se lancent en affaires à Moncton (« une boutique vintage », répond Julie, manifestement emballée), Vivianne en a profité pour déménager à Montréal et enregistrer son premier album (en anglais).

On pourrait croire que de cette séparation physique découlerait un « loin des yeux, loin du coeur », mais au contraire, le plaisir de jouer ensemble est encore plus grand. Julie ajoute qu’elles sont vraiment excitées de se retrouver.

La vente de billets se déroule rondement (d’ailleurs, dépêchez-vous d’acheter les vôtres!) pour le spectacle de mercredi au Cercle. À quoi pourront s’attendre les nombreux spectateurs qui voit les Hay Babies pour la première fois? « C’est un show représentatif de notre album.», répond Julie. « On tourne avec un band, les trois filles et trois gars [Mico Roy, Marc-André Béliveau et Kevin McIntyre]. Ça fait longtemps qu’on n’a pas joué avec les gars, on est excitées de faire une petite tournée avec eux et de revenir au Québec. On joue les chansons de notre album et de notre EP [Folio], dont les arrangements sont remis au goût du jour, question de garder le plaisir de jouer et de donner une nouvelle vie à ces chansons. » Il faut dire que les premières pièces ont été écrites alors que les Hay Babies n’avaient que 16 ans. Les jeunes adolescentes sont devenues des jeunes femmes aguerries, ça vous change un point de vue!

Ajoutons au menu de la soirée une reprise d’une pièce du groupe culte acadien 1755. Et une première partie assurée par l’excellent groupe Folly and the Hunter. Cette soirée au Cercle sera fantastique. Les billets sont disponibles au Knock-Out, à la billetterie du Cercle et en ligne sur www.lepointdevente.com.

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *