Festival d’été de Québec 2014 – Aperçu du 10 juillet

Tant de choix encore ce soir! Et juste deux yeux pour les voir!

 

Mon itinéraire

19 h 15 – Dead Obies, Scène Loto-Québec

Enfin, depuis le temps que j’entends parler de cette formation post-rap qui a lancé un des albums les plus déstabilisants en 2013, je vais enfin avoir l’occasion de les voir à l’oeuvre! Ce que Dead Obies propose, c’est de vous sortir de votre $ud $ale et de voyager en ville avec eux. Si vous ne les avez jamais entendus, vous ne comprendrez absolument rien de leur flow débité dans un mélange d’anglais et de français qui dérange à la première écoute, mais qui a tant de rythme et de couleur qu’on pourrait danser juste à les écouter rapper a capella. Dépêchez-vous d’arriver, il va y avoir du monde en ti-péché!

 

20 h 15 – Manu militari, Scène Loto-Québec

Si Dead Obies est du fun pur, Manu militari, de son côté, propose un hip-hop engagé et enragé. Il a déjà reçu un prix coup de coeur du Festival d’été, vous pouvez être certains qu’il voudra être fidèle à sa réputation!

 

21 h 30 – Cypress Hill, Scène Loto-Québec

Les gars de Cypress Hill ont 25 ans d’expérience. Ils ont vendu 18 millions d’albums à travers le monde. Ce sont des légendes. Pour leur première visite du Festival d’été, ils nous ont promis leurs plus grands succès. Je crois que ça va brasser. Pas rien qu’un peu.

 

23 h 30 – Tire le coyote, Petit Impérial

J’ai manqué les trois spectacles de Mononc’ Serge. Il n’est pas question qu’il m’arrive la même chose avec ceux de Benoit Pinette, qui donne le goût du folk et du country avec ses compositions sublimes. Ce soir, il a invité Éric Goulet et il nous promet une prestation Americana acoustique. Un genre de roadtrip du Wisconsin au Texas. En faisant un gros détour par Nashville, peut-être.

 

On aurait aimé ça être là…

On dira ce qu’on voudra, mais les groupes rock rassembleurs comme Queens of the Stone Age sont rares, de nos jours. Tout le monde connaît et aime au moins en partie les pièces de la troupe de Josh Homme, que vous soyez un metalleux, un hipster, ou juste un fan de bon vieux rock bien rétro. Préparez vos tympans et vos devil horns! Juste avant, l’excellent groupe The Kills devrait réchauffer la foule juste assez pour qu’elle soit prête à exploser lorsque QOTSA va débarquer.

Vous voulez me dire ce que je fais au Parc de la francophonie? 😉

Oh, y’a aussi le combo Bombino/Tiken Jah Fakoly à place d’Youville ce soir. Je vous ai déjà parlé de Bombino et de son blues rock touareg, mais Tiken Jah Fakoly est lui-même une légende du reggae à voir absolument!

Évidemment, comme un choix difficile n’arrive jamais seul cette année, l’Impérial propose l’excellent Philippe Brach, le non moins excellent Vincent Vallières et l’incroyable Father John Misty. Je m’étais promis de me reprendre après l’avoir raté l’an dernier, mais il semble que le rendez-vous entre Josh Tillman et moi sera encore retardé. Rats. Si la file pour le Petit impérial et Tire le coyote n’est pas trop longue à mon arrivée, je tenterai peut-être de me faufiler…

Pis y’a Le trouble au Cerlce à 23 h 30. Ça a l’air de déménager. Ça pourrait bien finir la soirée d’un pas pire nombre d’entre vous!

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *