Le guide du parfait festivalier

Tous les festivals ne sont pas pareils, mais s’ils ont tous quelque chose en commun, c’est le fait que les festivaliers les mieux préparés auront le plus de plaisir. Bonnaroo est beaucoup plus agréable si on a prévu la chaleur et l’humidité typiques du mois de juin au Tennessee. Osheaga est beaucoup plus agréable à l’ombre, mais les spots ombragés sont rares et forts courus. Mieux vaut avoir fait ses devoirs et savoir où les trouver avant le début du festival. De son côté, le Festival d’été de Québec n’est pas un marathon de 3-4 jours comme ses deux compères. Il s’agit plutôt d’un rallye urbain de onze jours où il sera important de bien doser ses énergies si on veut en profiter au maximum.

Le guide qui suit reprend essentiellement les conseils que j’avais donnés à pareille date l’an dernier. Il s’applique principalement au Festival d’été, mais la plupart des consignes de base peuvent également s’appliquer aux autres festivals. Si vous voulez le bonifier, n’hésitez pas à laisser un commentaire!

On va commencer avec ça. Au besoin, on bonifiera. Et vous, vous avez des conseils pour les festivaliers?

2 réponses à “Le guide du parfait festivalier”

  1. Marie-Ève dit :

    Excellents conseils!!

    Le seul que j’aurais à ajouter:
    Si vous comptez aller en avant, les gougounes/sandales pendant les shows, c’est à oublier. Surtout ceux qui brassent. Je ne compte plus le nombre de band-aids que j’ai distribué à de pauvres personnes ayant contrevenu à cette règle!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *