Bonnaroo – jour 2

Journée pleine de découvertes et de coups de cœur pour votre vieux blogueur. Surtout, journée difficile pour les vieilles jambes, qui n’ont plus 20 ans et manquent d’entraînement.

Qu’à cela ne tienne, la musique est bonne, la météo est parfaite et le Big Kahuna Burger est savoureux.

Greensky BluegrassGreensky Bluegrass

Le groupe de Kalamazoo au Michigan avait la tâche d’ouvrir la grande grande scène cette année. Folk et Bluegrass tout ce qu’il y a accessible malgré l’étiquette que Jam band qu’on leur a collée.

Belle musique pour un vendredi ensoleillé.

Bonnaroo 2014 040Vintage Trouble

Voilà un groupe que je voulais voir à Bonnaroo, vu que Louis Bellavance semble lui avoir donné la case de la mort (FEQ, 4 juillet, 21 heures 30, place d’Youville – en même temps que Lady Gaga, Daniel Bélanger ET St. Vincent).

Wow. La musique, blues rock proche du bon vieux roche et roule, était déjà quelque chose, mais il fallait voir le chanteur, le charismatique Ty Taylor, donner tout ce qu’il avait dans le ventre. Il chantait, il dansait, il faisait ce qu’il voulait des fans présents.

Une heure de gros, gros, gros plaisir.

Allez les voir si vous en avez la chance (au FEQ ou au FIJM).

Bonnaroo 2014 044The Wood Brothers

Groupe de pop de grange dont j’avais peu entendu parler. Prestation sympathique, mais en douceur, parfait pour qui voudrait prendre une pause avant d’aller plus loin.

Si vous aimez les groupes de la mouvance néo-americana (Avett Brothers, Lumineers, Strumbellas, Mumford et fils), vous devriez aimer la musique des frères Wood.

Bonnaroo 2014 049Dakhabrakha

Man. Ces quatre Ukrainiens (un gars, trois filles) ont fait exploser la tente dans laquelle ils ont offert leur prestation. Je ne crois pas qu’ils s’attendaient à un tel accueil, mais leur musique, mélange de traditionnel et de rythmes dansants, a eu raison des pieds des milliers de (nouveaux) fans présents. Ils ont beau jouer assis, ils occupent l’espace à la perfection.

Je les aurais bien vus dans un contexte aussi festif au FEQ, mais bon, leur passage à Québec n’aura lieu qu’en novembre.

Ma prestation préférée du festival jusqu’à maintenant.

Bonnaroo 2014 052Abdrew Bird & The Hands of Glory

Un autre que j’avais hâte de voir sur scène. Ceux qui ont déjà vu ou entendu Andrew Bird savent combien l’artiste est talentueux : capable de tout faire avec un violon, siffleur doué, excellent auteur-compositeur, tout joue en sa faveur. Après avoir fait quelques pièces en solo, The Hands of Glory est venu le joindre sur scène et nous avons eu droit à une excellente prestation country-folk pleine d’émotions et d’harmonies vocales.

Un autre excellent moment.

Neutral Milk HotelNeutral Milk Hotel

J’ai hésité un peu avant d’aller les voir, mais comme m’a dit une amie : « Phoenix pis A Tribe Called Red, tu peux les revoir quand tu veux ». Vrai.

J’ai donc assisté à la prestation plus qu’attendue de ce groupe qui était au sommet de sa (relative, avouons-le) popularité il y a une quinzaine d’années avant de disparaître aussitôt. Impressionnant de voir que la foule était composée principalement de jeunes dans la vingtaine qui ont découvert le groupe bien après sa séparation.

C’était une vraie leçon d’indie que nous avons eue, leçon offerte par un groupe remplie de générosité, qui semblait heureux d’être là (quand on sait que le leader en avait fait une dépression nerveuse à l’époque…).

Kanye WestKanye West

Oh, j’ai essayé très fort, mais voilà, y en a qui sont incapables de sentir Win Butler, moi, c’est Kanye. La musique est bonne (21 chansons), mais les interventions sont laborieuses, Man. Couper des chansons en plein milieu pour chialer pendant quinze minutes? Sérieux? De nombreuses personnes ont décidé de quitter avant la fin. Cependant, les fans disent qu’ils en ont eu pour leur argent.

J’ai malheureusement manqué le Superjam avec Derek Trucks et ses invités, ainsi que Die Antwoord, pour cause de fatigue. J’ai mis mes bouchons et dormi comme un bébé (dans une tente).

Aujourd’hui

Quelques noms que je devrais aller voir : Valerie June, Tedeschi Trucks Band, Royal Canoe, Grouplove, Damon Albarn, Phosphorescent, Lionel Richie, Jack White et Nick Cave (ou les Flaming Lips). Sais pas comment je vais faire, mais je ne vous parle même pas de ce que je vais manquer.

Allez, on se reparle! Bonne journée!

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *