Critique : Les Hay Babies – « Mon homesick heart »

Vous avez sûrement entendu parler de ces trois charmantes filles du Nouveau-Brunswick qui jouent du folk avec un accent tout ce qu’il y a de plus charmant. Vous les avez même probablement entendues sur leur EP Folio, paru en 2012. Après trois tonnes et quart de spectacles un peu partout, voilà Katrine Noël, Julie Aubé et Vivianne Roy avec leur premier album, Mon homesick heart, qui met en valeur les nombreux talents du trio.

Hay BabiesLa musique des Hay Babies est tout sauf déroutante. On se tient dans les limites de la folk-pop accessible (mon terme préféré, « pop de grange », serait approprié dans le cas présent) et les fans de Lisa LeBlanc, des soeurs Boulay et de Mumford and Sons ne devraient pas être trop déstabilisés.

Cependant, les filles ont quand même osé aller un peu plus loin que le trio « banjo-ukulélé-guitare-jolies voix en harmonie » et les mélodies proposées attirent nos oreilles qui n’avaient pas tant d’attentes. On a particulièrement aimé des pièces comme Trop frettequi donne des frissons, et Des fois j’me demande, une vraie de vraie chanson country moderne qui manque si cruellement dans le paysage francophone.

On doit absolument applaudir le travail solide de réalisation de François Lafontaine, qui devait trouver une place à ces trois filles-là dans un genre qui compte de nombreux joueurs. Elle est loin l’époque où Mara Tremblay portait seule le genre sur ses épaules. Aujourd’hui, il faut se démarquer et c’est ce que les Hay Babies parviennent à faire. Ajoutez à cela des membres de Patrick Watson et la batterie énergique (et souriante) de José Major, et vous avez un album qui fait vibrer vos tympans… et votre coeur.

Les membres du trio disent qu’elles voulaient éviter de sonner comme Mumford and Sons. C’est réussi. Il y a déjà plus de variété et de subtilité dans cet album que dans l’ensemble de l’oeuvre de la bande à Marcus Mumford.

Mon homesick heart a peut-être quelques petites imperfections, comme l’ordre des pièces qui aurait peut-être pu être mieux réfléchi, mais celles-ci ne sont pas assez graves, ni suffisantes, pour déranger l’auditeur.

Est-ce que les Hay Babies ne seront qu’un feu de paille? Malgré leur jeune âge, Katrine, Julie et Vivianne ont tout ce qu’il faut pour réussir et durer… même si elles ont déjà mis la barre très haute.

[bandcamp width=100% height=120 album=2513474803 size=large bgcol=ffffff linkcol=e99708 tracklist=false artwork=small track=1013797861]

Les Hay Babies – « Mon homesick heart » (Simone Records)
8/10

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *