Critique : Stromae – √

stromae-racinecarreeQu’elle était attendue, cette suite de Cheese! Non seulement était-elle attendue, mais en plus, le grand Paul Van Haver nous avait mis en appétit avec deux belles chansons (Formidable et Papaoutai). Disons qu’on commençait à s’impatienter.

Puis voilà, √ (racine carrée) débarque chez nos disquaires. Il ne fallait que ça pour que je reprenne vie et que je laisse mon travail en plan quelques minutes pour vous partager mes impressions.

Alors, s’agit-il d’un bon album? Oh, oui! Stromae a fait un fichu beau travail. Sa racine carrée, c’est sa célébration de sa dualité, qu’il exprime de maintes façons sur cet album. Descendant spirituel de Brel dans Formidable, débordant d’humour dans Moules frites (une chanson assez grivoise, merci), dansant et silencieux dans Merci (une chanson électropop instrumentale), il se permet un hommage dans Ave Cesaria et s’impose une chanson sous le thème de Carmen (pleine de références aux réseaux sociaux). Il continue ce qui l’a fait connaître, soit une musique dance qui nous donne le goût d’oublier nos soucis à laquelle il colle des paroles franchement déprimantes (Papaoutai et Bâtard en sont de parfaits exemples).
Stromae prétend qu’il a du mal à écrire ses paroles. En écoutant Sommeil, remplie d’images et de poésie, on a envie de lui répondre « bullshit ». Et Avf, avec Maître Gims et Orelsan, est un ras-le-bol qui pourrait devenir un hymne des jeunes qui en ont assez des étiquettes et des querelles stériles.

Où t’es, papa, où t’es?

Musicalement parlant, on peut reprocher à Stromae d’avoir l’air de composer ses chansons avec Garageband et un clavier USB payé 100 $ chez Future Shop. Ouais, pis? L’émotion vient d’ailleurs. Le vrai vient de ses paroles. Et il a le sens de la mélodie, le bonhomme.

Stromae vient de confirmer sa place parmi les bons auteurs-compositeurs-interprètes de la Francophonie. Ne reste plus qu’à souhaiter une visite chez ses cousins québécois. On pourrait peut-être en faire la suggestion à Louis Bellavance pour le FEQ 2014!

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=oiKj0Z_Xnjc&w=480]

Ma note : offset_8

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *