Le psychodrame du Festival d’été de Québec

logofeq

Si vous voulez créer un psychodrame majeur à Québec, c’est simple, parlez de la prévente des laissez-passer du Festival d’été de Québec. Ça marche à tout coup. Tout à coup, des gens qui se promènent pelle en l’air pour demander à l’État de prendre 400 millions de dollars de l’argent des autres pour construire un aréna dont ne connaît aucun locataire assuré font la baboune parce qu’on offre aux festivaliers les plus fidèles de payer de leur propre poche un laissez-passer à 66 $ avant même que la programmation ne soit connue.

On accuse le Festival de tous les maux, notamment de se payer la tête des gens, même si la pratique est de plus en plus courante pour les festivals d’envergure semblable au FEQ.

Pourtant, rien ni personne n’oblige qui que ce soit à se procurer un laissez-passer dès le 16 février. Vous voulez attendre le dévoilement de la programmation? Vous êtes TOTALEMENT libres de le faire.

Oui, mais la programmation ne sera probablement pas dévoilée lors de la vente régulière en mars!

Le Festival aura sûrement quelques noms pour donner une idée de la programmation. Sinon, personne ne vous met de fusil sur la tempe. Vous pouvez attendre le dévoilement officiel de la programmation en avril!

Oui, mais il ne restera plus de laissez-passer!

Au nombre de personnes qui disent qu’elles vont attendre le lancement de la programmation avant d’acheter, il est fort probable qu’il en reste quelques-uns à la fin du mois d’avril. J’imagine que là-dessus, on peut faire confiance à votre intelligence, non?

Mais les revendeurs!

Les revendeurs ne partiront pas avec tous les laissez-passer. C’est techniquement impossible. Il n’y en a eu que quelques centaines sur kijiji l’an dernier. Quelques centaines sur 150 000. Même pas un pour cent. On arrête de capoter avec ça, on est loin de la gamique entre ticketmaster et sa filiale qui revend les mêmes billers au double du prix.

Pis si plein de monde achète leur laissez-passer avant de connaître la programmation et que celle-ci les déçoit, on va voir une vague de laissez-passer sur les sites d’annonces classées. La loi de l’offre et de la demande étant ce qu’elle est, vous allez avoir une aubaine!

Mais je pars de Sept-Iles pour aller au FEQ, je ne veux pas descendre pour voir Garou pis Marie-Mai! Ce que je veux, moi, ce sont des gros noms!

1- Personne ne vous tord un bras.

2- Vous devriez peut-être attendre que le gros nom en question vienne au Colisée ou sur les Plaines, hors Festival. Ce que vous voulez, c’est un billet de spectacle, pas un laissez-passer pour un festival qui vous offre plus de 300 prestations sur sept scènes pendant 11 jours. Ce que vous voulez, c’est un billet de spectacle, pas un passeport pour un festival unique en son genre qui offre la programmation la plus diversifiée du marché.

Quelle que soit la programmation du FEQ, si vous faites preuve de la moindre ouverture d’esprit, vous en aurez pour votre argent et bien plus encore, c’est garanti. Vous avez mon compte-rendu du FEQ 2012 sur ce site. Vous pouvez le consulter si vous voulez. Vous y verrez que des gros noms, je n’en ai pas vu tant que ça, et pourtant, j’ai pris mon pied comme jamais.

Personnellement, j’aurais acheté mon laissez-passer du FEQ 2013 le 16 juillet dernier, quelques heures seulement après la clôture de l’édition 2012. Et nous sommes nombreux. Assez pour que ça vaille la peine pour le FEQ de faire une prévente le plus tôt possible, question de chercher des liquidités qui permettront de donner des avances à ces gros noms que vous voulez tant et qui me laissent généralement de glace. Je crois que si la vente privilège avait été tenue en décembre comme il avait été prévu au départ, vos gros noms, vous les connaîtriez aujourd’hui. D’ailleurs, on connaît depuis quelques semaines les têtes d’affiche des principaux concurrents européens du FEQ (je parle des gros festivals qui auront lieu en même temps). Pas des tout-nus : Blur, Depeche Mode, Green Day, Rammstein, Queens of the Stone Age, Rihanna, Sigur Ros, Slipknot, Indochine, Sting, The Prodigy, Bad Religion, Ellie Goulding, Fun., Imagine Dragons, Phoenix, SImple Plan, The Killers, Alt-J, Fatboy Slim, Of Monsters and Men, Mumford and Sons et plusieurs autres. Tous des noms qui ne viendront fort probablement pas à Québec en 2013. Peut-être que si on s’y était pris plus tôt…

Cessez de capoter avec la prévente. Si vous ne voulez pas acheter vos laissez-passer immédiatement, personne ne vous force, faites comme bon vous semble. Et s’il ne reste plus de laissez-passer au moment où vous voudrez vous en procurer, ben coudonc, ça veut juste dire qu’il y a près de 150 000 personnes prêtes à acheter leur laissez-passer sans connaître la programmation complète, quitte à risquer d’être déçues.

Il vous restera toujours ces éventuels shows dans un Colisée pour lequel vous êtes pourtant prêts à payer 400 millions, comme ça, à l’aveugle, sans même savoir ce qu’on va y mettre. Ironique, non?

 

Par Jacques Boivin

Propriétaire, rédacteur en chef, rédacteur, correcteur et photographe.

3 commentaires

    1. Il est encore un peu tôt pour répondre à cette question. On semble l’oublier parce tout se passe très tôt cette année, mais le festival est dans plus de six mois! 🙂

      Si la programmation est bien équilibrée, je ne vois pas pourquoi des billets d’un soir ne seraient pas mis en vente pour les soirs les plus tranquilles. Il s’agit quand même d’un fort joli pactole pour le FEQ! Une dizaine de milliers de ces billets à 30 $ représente un revenu de 300 000 $. M. Gélinas et sa bande seraient fous de se passer de cette somme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *